Chantiers d’insertion par l’économique

Un directeur de service, un coordonnateur, deux accompagnatrices à l’emploi et six encadrants techniques pour mener à bien six chantiers d’insertion sur des cités d’habitat social de Marseille (3°, 13°, 14° et 16° arrondissements). 56 salariés en contrat de six mois (soit 112 personnes par an).

Ce service basé à l’atelier du mail, avenue Raimu dans le 14° arrondissement de Marseille, mène en continu six chantiers d’insertion sur des cités en proie à de grandes difficultés (Marseille : 3°, 13°, 14° et 16° arrondissements). Les équipes réalisent des travaux d’entretien et d’embellissement des espaces communs extérieurs.

L’ensemble de la mission poursuit un triple objectif

1. L’insertion sociale et professionnelle de personnes éloignées de l’emploi que nous employons et accompagnons vers une formation diplômante ou un emploi stable et de droit commun.
2. L’amélioration du cadre de vie des habitants.
3. Un impact social fort sur les quartiers dû à cette occupation très normée de l’espace public, la prise en considération des habitants et l’enclenchement d’une « dynamique emploi ».

56 à 60 personnes sont salariées et accompagnées sur des contrats de 6 mois, soit 120 salariés par an. Ces personnes sont encadrées sur chacun des chantiers par un encadrant technique, et accompagnées sur leur projet par deux conseillères en insertion professionnelle. Le directeur de service, avec le coordonnateur et un personnel administratif basé au siège social, assure la bonne marche de l’ensemble du dispositif sur les plans relationnel, administratif et financier.

La plus-value de l’addap13 c’est notre proximité avec le cœur de métier de l’association, la prévention spécialisée, dont sont issus le directeur de service et le coordonnateur. Nous bénéficions de la connaissance des quartiers par les intervenants et de la reconnaissance de l’action de l’addap13 par les habitants. Nous sommes une des rares structures en capacité d’entrer et travailler sur certains quartiers dans lesquels d’autres structures ne peuvent pas, ou ne souhaitent plus aller.

Les commanditaires sont les bailleurs sociaux et nos projets sont financés par l’Etat, la Région, le Département, MPM, la Politique de la Ville, les logeurs (et plus rarement des fondations).

L’insertion par l’activité économique (IAE) permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion professionnelle. Elle est mise en œuvre par des structures spécialisées, comme les entreprises d’insertion, les associations intermédiaires, les entreprises de travail temporaire d’insertion ou les ateliers et chantiers d’insertion.

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) sont des dispositifs conventionnés par l’État qui permettent l’embauche de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Ces personnes sont titulaires d’un véritable contrat de travail (par exemple, un contrat à durée déterminée d’insertion - CDDI) et l’ACI bénéficie d’une aide financière de l’État.

Territoires

  • 3° Félix Pyat
  • 13° Le Clos/Val Plan
  • 14° Saint Joseph Vieux Moulin - Picon Busserine - la Paternelle
  • 16° La Castellane

Base de service
Atelier du Mail
65 avenue Raimu
13014 MARSEILLE

En savoir plus